Guide

Comment devenir importateur de vin au Québec ?

Meilleure réponse:
Selon les lois du Québec, la SAQ est la seule à pouvoir vendre des boissons alcooliques en bouteilles au Québec. Les ventes de boissons alcooliques, disponibles à la SAQ ou par commandes privées doivent donc intervenir directement entre la SAQ et l’acheteur.

FAQ

Comment exporter du vin au Québec ?
Pour obtenir cette autorisation d’importation, vous devez fournir: une attestation de séjour à l’étranger, un certificat d’immigration ou un permis de séjour, selon le cas; un document de transport des effets personnels; la liste des boissons alcooliques faisant partie de la cave à vin.

Où acheter du vin au Canada ?
Les agences de la SAQ En plus des épiceries, des dépanneurs et des magasins de la SAQ, il y a aussi d’autres établissements où il est possible d’acheter du vin au Québec. Ce sont les agences de la SAQ. Il s’agit d’épiceries situées dans des villages éloignés d’au moins 15 kilomètres d’une succursale SAQ.

Qui peut vendre du vin au Québec ?
«Il est interdit pour un particulier de vendre du vin; seuls la SAQ et un titulaire de permis d’épicerie peuvent en faire la vente», nous répond Mme Joyce Tremblay, porte-parole de la Régie. La SAQ est un monopole et seule elle et ses mandataires, les épiceries, ont le droit de vendre du vin.

Qui peut vendre de l’alcool au Québec ?
Des permis sont obligatoires pour fabriquer, distribuer, livrer, entreposer et vendre des boissons alcooliques au Québec, sauf pour la Société des alcools du Québec. La RACJ délivre les permis d’alcool autorisant le service ou la vente de boissons alcooliques au public.

Comment obtenir un permis d’importation ?
Pour en obtenir un, il doit remplir le formulaire Demande d’un numéro de dossier de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation (LLEI) et fournir au MAECI l’information suivante : son nom et son titre ainsi que la raison sociale, l’adresse, le code postal, le numéro de téléphone, le numéro de télécopieur de …

A lire aussi :  Comment devenir trader au Québec ?

Comment devenir exportateur de vin ?
En tant que détenteur de vins, vous devez couvrir obligatoirement le transport de votre vin jusqu’au bureau de douane français ou européen où sera déposée la déclaration en douane d’exportation. Electronique (DAE) établi dans la téléprocédure GAMMA accessible sur le portail de la douane https://pro. douane.gouv.fr.

Quelles sont les quantités admises en franchise douanière ?
En effet, vous n’avez pas à déclarer les marchandises (y compris les cadeaux) si leur valeur totale ou si leur quantité ne dépasse pas les franchises autorisées. Voyageurs de moins de 15 ans Quel que soit le mode de transport : 150 euros. En avion, en bateau : 430 euros. En voiture, en train et autres : 300 euros.

Comment exporter vers le Canada ?
Il existe actuellement 2 méthodes pour soumettre des déclarations d’exportation : Le Système canadien de déclaration des exportations ( SCDE ), un portail libre-service en ligne permettant de soumettre des déclarations d’exportation électroniques et des rapports sommaires.

Comment acheter de l’alcool au Canada ?
Il est possible de commander de l’alcool directement auprès des agences de vins et de spiritueux. Plusieurs importateurs enverront votre commande dans les succursales de la SAQ, et certaines offrent également la livraison à domicile, comme l’agence Calibré, ou encore Bacchus76.

Quel alcool au Québec ?

  1. Whisky Canadien au Sirop d’érable.
  2. Bière Canadienne.
  3. Gin & Vodka Québécoise.
  4. Cidre de glace & Vin.
  5. Liqueur Québécoise.

Comment obtenir une licence pour vendre de l’alcool ?
Comment obtenir un permis d’alcool? Il faut remplir le formulaire approprié en fonction de la catégorie de permis faisant l’objet de la demande et prendre soin de fournir les documents requis et de payer les droits exigés.

A lire aussi :  Comment devenir radiologue au Québec ?

Qui a le droit de vendre de l’alcool ?
Les restaurants [3]. Licence restaurant : elle permet la vente de toutes les boissons dont la consommation est autorisée. Les établissements titulaires d’une licence à consommer sur place ou d’une licence de restaurant peuvent vendre à emporter les boissons correspondant à la catégorie de leur licence [4].

Quelle licence pour vendre de l’alcool ?
La licence de 4ème catégorie, aussi appelée « licence IV », ou « grande licence », ou « licence de plein exercice ». Elle permet de vendre toute boisson dont la consommation est autorisée, sans limitation de titrage d’alcool.

Est-ce légal de faire son propre alcool ?
En effet, en France, il est interdit de distiller de l’alcool à moins d’être « propriétaire ou locataire d’au moins un arbre fruitier ou d’une vigne », de le faire « dans un atelier public » et d’avoir rempli au préalable « une déclaration de distillation », précise le livre.

Bouton retour en haut de la page