Fiches métiers

Description du métier fiscaliste au Québec

Meilleure réponse:
Elle analyse la situation financière de ses clients, recommande des mesures permettant de diminuer l’impôt à payer (placements judicieux, contribution à des régimes de retraite ou modification des méthodes de gestion de manière à profiter des déductions fiscales ou d’autres types d’abris admis par la loi).

FAQ

Quelles sont les tâches d’un fiscaliste ?

  1. Analyse des aspects fiscaux et juridiques d’une société
  2. Veille au respect des normes fiscales.
  3. Choix du régime fiscal le plus adapté à la situation de l’entreprise.
  4. Rôle de conseil auprès de l’entreprise.

Quelle est la formation pour devenir fiscaliste au Québec ?
Formations possibles Au Québec, il existe principalement trois voies pour accéder à la profession : le DESS en fiscalité, la maîtrise en droit-fiscalité et enfin le cours fondamental d’impôt dispensé par CPA Canada (destiné à ceux qui sont déjà en emploi).

Quel est le salaire d’un fiscaliste ?
Dans son étude de rémunération 2018, le cabinet Hays établit les revenus d’un juriste fiscaliste débutant à 33 000 euros et jusqu’à 42000 euros avec trois ans d’expérience. Un salaire qui grimpe jusqu’à 60000 euros avec cinq ans d’expérience ; 80 000 euros avec huit ans d’expérience ; et jusqu’à 130 000 euros au-delà.

Quel est le rôle d’un juriste fiscaliste ?
Le juriste a un rôle d’étude et de conseiller, il intervient en amont de l’ensemble des opérations traitées pour le compte de la banque et celui de sa clientèle. Le fiscaliste optimise la gestion fiscale de la banque et étudie l’impact fiscal des produits proposés aux clients.

Quels services offrent les fiscalistes ?
Effectuer les déclarations fiscales (impôt sur les sociétés [IS] ou impôt sur les revenus [IR], taxe sur la valeur ajoutée [TVA], cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises [CVAE], cotisation foncière des entreprises [CFE]), suivre les dossiers, gérer les contentieux.

A lire aussi :  Description du métier ministre au Québec

Où travaille le fiscaliste ?
Rigoureux et à l’aise avec les chiffres, le fiscaliste est souvent bilingue. Il travaille principalement dans de grandes entreprises mais peut aussi être recruté par des PME (petites et moyennes entreprises).

Pourquoi faire de la fiscalité ?
Une formation dans le domaine de la fiscalité vous permet de maîtriser les concepts de base de la fiscalité des entreprises, d’identifier les différents risques fiscaux, d’être au courant des dernières lois de finances, de respecter les règles fiscales dans les décisions de gestion,…

Comment être fort en fiscalité ?
Formations. Pour devenir fiscaliste, il est fortement conseillé d’être titulaire d’un master (niveau Bac + 5) en droit des affaires, droit fiscal, droit des affaires et fiscalité, stratégie fiscale des entreprises, etc. Une école de commerce est également possible.

Quel bac pour être fiscaliste ?
Études / Formation pour devenir Fiscaliste Le fiscaliste a au minimum un niveau bac + 5 (master en droit fiscal le plus souvent). Les doubles compétences (école de commerce + master en droit fiscal) sont particulièrement plébiscitées.

Quelle est la définition de la fiscalité ?
La fiscalité désigne l’ensemble des règles, lois et mesures qui régissent le domaine fiscal d’un pays. Définie autrement, la fiscalité se résume aux pratiques utilisées par un État ou une collectivité pour percevoir des impôts et autres prélèvements obligatoires.

Quels sont les métiers les mieux payés ?

  1. Cardiologue : jusqu’à 9 000€ par mois.
  2. Chirurgien : jusqu’à 11 500€ par mois.
  3. Dentiste : jusqu’à 7 500€ par mois.
  4. Dermatologue : jusqu’à 7 000€ par mois.
  5. Ophtalmologue : jusqu’à 10 000€ par mois.
  6. ORL : jusqu’à 9 000€ par mois.

C’est quoi un comptable fiscaliste ?
Définition du comptable et du fiscaliste Le comptable est par définition une personne qui s’occupe de la comptabilité de votre entreprise. Sa profession est de tenir les comptes pour ses clients. Le fiscaliste est un spécialiste du droit fiscal.

A lire aussi :  Description du métier greffier au Québec

Comment devenir fiscaliste au Canada ?
Il existe trois moyens pour devenir fiscaliste. Le premier est la maîtrise en fiscalité, le deuxième a trait aux cours de fiscalité de l’Institut canadien des comptables agréés (ICCA) et le troisième est l’apprentissage autodidacte et par l’expérience.

Quels sont les principes de base de la fiscalité ?
Une fois établi le montant à recouvrer, compte tenu des politiques économiques et budgétaires globales du pays considéré, plusieurs grands principes sont habituellement appliqués pour définir les systèmes d’imposition, notamment la neutralité, l’efficience, la certitude et la simplicité, l’efficacité et l’équité des …

Quelle est la différence entre le droit fiscal et la fiscalité ?
La fiscalité, c’est presque la même chose, mais, cela comprend aussi les formulaires et toutes les exigences de conformité. Le droit fiscal impose d’abord et avant tout les transactions, les revenus, les gains, les achats et les importations.

Bouton retour en haut de la page