Fiches métiers

Description du métier traducteur au Québec

Meilleure réponse:
Transmettre fidèlement le contenu, le contexte et le style du texte de départ. Adapter des applications technologiques et des documents techniques à une autre langue et culture. Réviser et corriger les textes traduits. Former et superviser, s’il y a lieu, d’autres traducteur(-trice)s.

FAQ

Comment devenir traducteur au Québec ?
Pour devenir traducteur agréé, il faut être membre de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (l’OTTIAQ). Ce titre n’est pas nécessaire pour travailler comme traducteur juridique, mais c’est un atout auprès des employeurs. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’OTTIAQ.

Quelles sont les compétences d’un traducteur ?

  1. Un bon traducteur ne réalise que des traductions vers sa langue maternelle.
  2. Il doit être expert dans un domaine ciblé
  3. Il a une grande connaissance des usages culturels.
  4. Il fait preuve de minutie, de discrétion et de ponctualité
  5. Il fournit une traduction fiable et fluide.

Quel est le salaire d’un traducteur au Canada ?
Le salaire moyen de la profession Traducteur au Canada est de 50 495 $. Il varie selon le nombre d’années d’expérience et selon les entreprises.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon traducteur ?

  1. Des compétences linguistiques doublement confirmées. Le traducteur doit avoir une excellente connaissance des deux langues de traduction.
  2. Savoir écrire pour bien traduire.
  3. De l’expérience à l’expertise.
  4. Entre souplesse et adaptation.
  5. Ponctualité et discrétion.

Quel est le salaire d’un traducteur ?
Elle dépend de son expérience, de sa spécialisation, de son statut (libéral, salarié ou militaire). Pour un traducteur débutant : entre 2 000 € et 3 000 € brut (source APEC). Armée de terre : 1 384 € net mensuel dès l’affectation (hors primes pour un célibataire sans charge de famille).

A lire aussi :  Description du métier psychiatre au Québec

Ou travail un traducteur ?
Les traducteurs travaillent souvent dans l’import-export, le marketing et la promotion des ventes ; parfois dans la communication. ils sont beaucoup moins nombreux à exercer dans l’édition (traduction littéraire) ou l’audiovisuel (doublage, adaptation).

Pourquoi je veux devenir traducteur ?
Plusieurs raisons peuvent pousser les jeunes à entamer des études de traduction : l’envie de voyage, de partage, de communication, ou encore la passion pour les langues. Il convient néanmoins de faire les bons choix, et surtout de bien comprendre en quoi consiste le métier de traducteur.

Comment devenir traducteur audiovisuel ?
Pour devenir traducteur audiovisuel, il faut être passionné par les métiers de langue. Il faut en maîtriser plusieurs. Ensuite, il faut suivre une formation adaptée. En principe, il est idéal d’avoir un bac + 5 pour exercer ce métier.

Quel site de traduction est le plus fiable ?
Google Traduction est certainement le traducteur en ligne le plus connu. S’appuyant sur le savoir-faire de Google en matière d’intelligence artificielle et de deep learning, c’est un outil très efficace même s’il n’est pas infaillible.

C’est quoi un bon salaire au Québec ?
Pour avoir un bon salaire au Québec, il faut se situer dans les 10% les mieux payés au Québec. De ce fait, un bon salaire serait compris entre 70 000$ et 99 999$ par année.

Où travailler en tant que traductrice ?
Traducteurs et interprètes exercent parfois leur profession en tant que salariés (organismes internationaux, agences de traduction, grandes entreprises) au sein d’un pool de traducteurs. Plus souvent, ils travaillent comme traducteurs indépendants (freelance).

A lire aussi :  Description du métier pigiste au Québec

Quels sont les métiers qui payent le mieux ?

  1. Cardiologue : jusqu’à 9 000€ par mois.
  2. Chirurgien : jusqu’à 11 500€ par mois.
  3. Dentiste : jusqu’à 7 500€ par mois.
  4. Dermatologue : jusqu’à 7 000€ par mois.
  5. Ophtalmologue : jusqu’à 10 000€ par mois.
  6. ORL : jusqu’à 9 000€ par mois.

Est-ce difficile de devenir traducteur ?
Pour être un bon traducteur il faut des connaissances spécifiques. Une maîtrise parfaite des langues. Un diplôme reconnu et de l’expérience en la matière sont des éléments indispensables.

Qu’est-ce que le métier de traducteur ?
traducteur/trice-interprète Le traducteur transpose un texte d’une langue dans une autre, et l’interprète adapte un discours oral. Grâce aux nouvelles technologies, ce métier a évolué et a élargi son champ d’intervention à l’audiovisuel, à Internet, etc.

C’est quoi la définition de traducteur ?
Personne qui traduit, transpose un texte, un discours d’une langue dans une autre.

Bouton retour en haut de la page